De la vache au yaourt...

Le yaourt est un produit alimentaire résultant de la transformation du lait préalablement stérilisé par une technique dénommée pasteurisation à travers une fermentation en l’absence de l’air (anaérobie) à l’aide d’un microorganisme de la dite fermentation connue sous la dénomination de ferment lactique, dont on ajoute du sucre, de la pulpe ou un morceau de fruit et dans certains cas un arôme au choix. Le yaourt du fait de sa composition chimique très riche et son apport énergétique, est l’un des produits laitiers les plus consommés dans le monde.

Etape n°1 : L'hygiène

La fabrication artisanale de yaourts nécessite un très grand état de propreté, le port d’un tablier, gants et charlotte propre est primordial et tout le matériel doit être lavé à de l’eau et du savon. Le laboratoire a subi dernièrement des modifications afin de garantir une hygiène irreprochable.
La fabrication artisanale de yaourts se fait en plusieurs étapes.

Etape n°2 : La pasteurisation

La pasteurisation sert à transformer le lait. On le chauffe à 90°C dans un pasteurisateur, le but est de tuer les bactéries nocives qui s’y trouvent.

Etape n°3 : Le refroidissement et l'ensemencement

Après la pasteurisation on laisse refroidir le lait. Quand celui-ci est complétement refroidi, c'est à dire à température ambiante, on rajoute les ferments lactiques, on dit qu'on l'ensemence.

Etape n°4 : Le conditionnement

A l'aide d'une machine nommée conditionneuse, nous remplissons les pots de yaourt 6 par 6. L'opération terminée les pots sont disposés sur un plateau, puis recouverts d'un film protecteur alimentaire.

Etape n°5 : L'étuvage

L'étuvage consiste à chauffer entre 40 et 50°C les yaourts dans une chambre hermetique appelée étuve. L'opération dure quelques heures.

Etape n°6 : Le refroidissement

Quand l'étuvage est terminé, il ne reste plus qu'à stocker les yaourts dans une chambre froide, à une température entre 4 et 6°C, où ils attendront avant leur dégustation.